Restez connectés !

Party blues…

Une fois n’est pas coutume, un article un peu personnel sur ce blog.

Il y a quelques mois, je vous annonçais avec joie que je vous embarquais avec moi dans les préparatifs de mon anniversaire fête foraine ! L’idée venait de germer et faisait son chemin à mesure que se remplissait mon tableau dédié sur Pinterest

Les préparatifs de cette fête qui a eu lieu le dimanche 11 août dernier m’ont pris un peu plus de trois mois. Pendant des semaines, de petits achats en gros achats, un coup de pinceau après l’autre, nous fabriquions cette fête telle que je l’imaginais et je dois dire que c’était des moments magiques.
Nous : mon mari en mode bricoleur, et moi en inspectrice des travaux finis. Le temps passait vite et avec nos emplois respectifs, la peur de ne pas être prêts à temps.

A ce moment là, je le savais déjà, le blues post-anniversaire ne me ferait pas de cadeaux. En effet, comme pour un mariage, quand on met tant d’importance dans un évènement les jours qui suivent, on se sent vide. Mais je m’étais pas imaginée que ce serait violent à ce point.
J’en parle aujourd’hui car je viens de finir la lecture d’un article qui décrit presque exactement ce que je ressens : http://www.mademoiselle-dentelle.fr/ou-lon-ressasse-les-problemes-du-jour-du-mariage/
Ce n’est pas le blues du “c’était trop merveilleux et maintenant je fais quoi ?”, c’est bien de l’amertume.

Avec du recul, même un mois plus tard, je n’arrive pas encore à sourire en pensant aux bons moments, ou au fait que je sache que les invités ont aimé cette journée et que donc la “mission” a été remplie. Je ne veux surtout pas qu’ils pensent que je n’ai pas apprécié leur présence ou leurs gestes, surtout qu’ils n’ont sûrement pas ressentis mon désarroi de ce jour là ! Je ne sais pas faire abstraction du stress que j’ai ressenti, de la déception sur certaines choses qui ne se sont pas passées comme prévu, les caprices de la météo. (Il a fait super beau et chaud pendant limite un mois non stop… sauf qu’il a plu dimanche 11 !) Enfin bref, la météo ce n’est même pas si grave car la pluie n’a pas duré.

Mais je ne sais pas l’expliquer, le lendemain j’ai beaucoup pleuré. Bien sûr il y avait la fatigue, la pression qui retombe et jusque là c’était normal. Mais les jours ont passé et la déprime est restée. J’ai eu du mal à regarder les photos, j’ai l’impression que c’était nul. Je n’ai pas réussi à envoyer les cartes de remerciement. Je n’ai pas publié les photos sur Facebook. Je n’ai pas fait d’article sur le blog pour raconter cette organisation de fou. J’ai eu du mal à retourner sur Pinterest que j’ai boudé pendant plusieurs jours.

Aujourd’hui je n’y pense plus, mais je ne peux pas encore dire que je suis passée à autre chose car si j’y pense, je ne m’en remets toujours pas… En particulier à cause d’une chose qui me fend le cœur…
Mais je sais qu’un jour, j’en parlerais avec plaisir, je partagerais des photos… Je vous parlerais de la station Grill et comment les invités devaient “commander” leur repas avec des bons, je vous raconterais que je leur ai offert des lunettes de soleil de toutes les couleurs et que c’est chouette à regarder sur les photos, je vous parlerais peut-être aussi des sourires et des compliments, des jeux, de Monsieur Crêpe…

Mais pour l’instant c’est le blues…

Share this post



2 thoughts on “Party blues…

  1. Bonjour Marie ! Je comprends assez bien ton sentiment ! apparemment, quelque chose/quelqu’un en particulier a fait que tu n’as pas réussi à profiter à fond de ce moment … c’est un de mes problèmes aussi : un petit grain de sable et je me noie dans un verre d’eau, sans parvenir à vivre l’instant présent comme je le voudrais ! C’est rageant !! Peut-être également que le stress et la pression a prit le dessus, et là pareil, je ne comprends que trop bien !! Malgré tout, je suis certaine que c’était une belle fête, et j’ai vraiment hâte que tu nous en parles ! :-)

    • Le petit grain de sable et le verre d’eau… C’est exactement ça ! C’est toujours rassurant de savoir qu’on est pas seul à prendre les choses trop à cœur !
      Merci pour ton commentaire !

Comments are closed.